Communiqués de Presse

Related Documents

Le 15 juillet 2022, Rouyn-Noranda (Québec), Granada Gold Mine Inc. (TSX-V : GGM) (la « Société » ou « Granada Gold ») a le plaisir de présenter la première estimation des ressources minérales de rubidium sur la propriété Granada, un ancien producteur d’or à haute teneur adjacent à la prolifique Faille de Cadillac dans la région de l’Abitibi, près de Rouyn-Noranda et à proximité de plusieurs autres gisements aurifères et mines d’or en production dans le nord-ouest québécois.

L’estimation est basée sur la minéralisation observée dans l’un des trois sondages qui ont recoupé de manière inattendue de la minéralisation en rubidium au-dessus des veines aurifères inclinées en profondeur à la limite nord du grand claim de la propriété Granada (voir les communiqués publiés les 23 mars, 30 mars, 12 mai et 30 juin 2021).

L’estimation des ressources en rubidium s’ajoute à l’augmentation récemment annoncée des ressources minérales aurifères à Granada basée sur les résultats de 30 000 mètres de forage réalisés depuis la dernière estimation. En effet, les ressources minérales mesurées et indiquées ont augmenté de 21 pour cent pour s’établir à 543 000 oz Au et les ressources minérales présumées de 71 pour cent à 456 000 oz Au (voir le tableau ci-dessous et le communiqué publié le 6 juillet 2022).

Le président et chef de la direction de Granada Gold, Frank J. Basa, P. Eng., a déclaré : « Avec cette première estimation de ressources présumées en rubidium et le succès du traitement par lixiviation du rubidium à l’aide du procédé Re-2Ox, ainsi que la demande mondiale pour les métaux servant à la fabrication de véhicules électriques, il existe un potentiel pour une évaluation économique complètement révisée de la propriété de la mine d’or Granada si le rubidium est récupéré comme sous-produit du processus d’extraction de l’or. »

Faits saillants du rubidium :

  • Ressources minérales souterraines présumées estimées à 5 300 000 tonnes à une teneur de 295 grammes/tonne de rubidium, contenant 1 600 tonnes de rubidium.
  • Les ressources minérales présumées ont été estimées pour l’une des 21 zones de minéralisation en rubidium rencontrées dans un sondage de 1,6 kilomètre de profondeur. Un deuxième sondage implanté à 1,6 kilomètre de distance latérale et qui a aussi rencontré de la minéralisation en rubidium n’a pas été utilisé dans le cadre de l’estimation des ressources. Les ressources présumées ont été estimées dans une zone de 185 mètres autour du sondage.
  • Des essais métallurgiques effectués sur des carottes de forage aux installations de SGS Lakefield ont donné des résultats positifs, démontrant que le rubidium peut être récupéré à un taux de récupération élevé de 99 pour cent (voir le communiqué publié le 11 janvier 2022). Ce résultat a permis la divulgation de la première estimation de ressources minérales en rubidium présentée dans ce communiqué.
  • La valeur in situ potentielle des ressources présumées en rubidium correspond à l’équivalent de 690 000 onces d’or (à un prix de 0,75 $ US/g Rb) et de 1 280 000 onces d’or (à un prix de 1,4 $ US/g Rb) en utilisant un prix pour l’or de 1 710,4 $ US/oz Au à titre comparatif.

Ressources présumées de rubidium à différents seuils de coupure

Teneur de
coupure

(g/t Rb)
ClassificationTonnesTeneur
(g/t Rb)
t Rb
Rb 100Présumées25 920 0001534 000
Rb 120Présumées12 180 0002032 500
Rb 150Présumées5 870 0002821 700
Rb 170(1)Présumées5 300 0002951 600
Rb 180Présumées4 900 0003051 500
Rb 200Présumées4 860 0003061 500
Rb 250Présumées3 330 0003391 100

(1) Le scénario de base retenu pour les ressources de rubidium tient compte d’une teneur de coupure de 170 g/t Rb.
(2) La personne qualifiée indépendante aux fins de l’estimation des ressources est Yann Camus, ing., de SGS Canada Inc.
(3) La date d’effet est le 23 juin 2022.
(4) Les définitions de l’ICM (2014) ont été suivies pour les ressources minérales.
(5) La viabilité économique de ressources minérales qui ne sont pas des réserves minérales n’a pas été démontrée. Les ressources minérales présumées font l’objet d’un niveau de confiance plus faible que celui appliqué aux ressources minérales mesurées et indiquées, et ne doivent pas être converties en réserves minérales. Il est toutefois raisonnable de s’attendre à ce que la majeure partie des ressources minérales présumées puisse être convertie en ressources minérales indiquées en poursuivant l’exploration.
(6) Aucune évaluation économique des ressources n’a été produite.
(7) Tous les nombres ont été arrondis afin de refléter l’exactitude relative de l’estimation. Les totaux pourraient donc ne pas correspondre à la somme des composantes.
(8) Les teneurs de coupure sont basées sur un prix pour le rubidium de 0,75 $ US par gramme.
(9) Les ressources sont présentées selon un scénario potentiel d’exploitation souterraine.
(10) Une valeur de densité fixe de 2,78 g/cm3 a été utilisée pour estimer les tonnages à partir des volumes du modèle de blocs.
(11) Il n’y a aucune réserve minérale sur la propriété.
(12) Les ressources les plus profondes incluses dans l’estimation se situent à 1 100 m de profondeur selon une teneur de coupure de 170 g/t Rb et à 1 550 m selon une teneur de coupure de 100 g/t Rb.
(13) SGS n’a connaissance d’aucun enjeu environnemental, juridique, fiscal, socio-politique, lié aux permis, aux titres, à la commercialisation ou d’autres enjeux pertinents qui pourraient avoir une incidence importante sur l’estimation des ressources minérales.

Tableau des valeurs in situ pour différentes teneurs en rubidium.

Rb g/tValeur in situ estimée
TeneurÀ 0,75 $/g RbÀ 1,4 $/g Rb
5037,50 $70,00 $
7052,50 $98,00 $
10075,00 $140,00 $
12090,00 $168,00 $
150112,50 $210,00 $
170127,50 $238,00 $
180135,00 $252,00 $
200150,00 $280,00 $
250187,50 $350,00 $

+ La valeur de 10 grammes de carbonate de rubidium est de 5,68 $ US (USGS, 2021)
+ En tenant compte de la stœchiométrie, la valeur de 1 g de rubidium est donc de 1,3214 x 0,568 = 0,75 $ US (scénario 1)
+ Une autre source indique un prix, pour 1 gramme de carbonate de rubidium, de 1,05 $ US (InternationalLithium.com)
+ 1 gramme de rubidium vaudrait donc : 1,3214 x 1,05 = 1,39 $ US (scénario 2)
+ Sensibilité de la valeur in situ d’une tonne à différentes teneurs et à différents prix

Une analyse limitée de la minéralisation en rubidium a été entreprise puisqu’il s’agissait d’une découverte inattendue. La Société a analysé deux sondages situés sur le grand claim et un sondage situé sur le bail minier BM 813, qui présentent tous de la minéralisation d’intérêt en rubidium sur une vaste superficie. Un programme d’analyse de plus grande envergure sera mis en place incluant l’échantillonnage des sondages historiques.

À propos du rubidium dans les batteries de véhicules électriques :

Les sels de rubidium sont communément utilisés dans les batteries au lithium-ion pour VE et, plus récemment, dans les électrolytes de batteries au sodium-ion. Les batteries au sodium-ion utilisent des métaux bénins et peu coûteux. Le sodium est nettement plus abondant que le lithium, de telle sorte qu’il est possible de produire une plus grande quantité de batteries pour VE à moindre coût. La production d’unités au sodium-ion ne nécessiterait pas de réaménagements coûteux des installations et des procédés de fabrication puisqu’elle utiliserait les technologies existantes. Les anodes de batteries au sodium-ion sont à base de carbone, tout comme celles des batteries au lithium-ion. 

Le fabricant chinois de batteries CATL fournit des batteries Li-ion pour les fabricants d’automobiles comme Tesla et produit 30 pour cent des besoins mondiaux en batteries. CATL a déclaré que « les batteries au sodium-ion pourraient offrir une meilleure performance que les unités actuelles au Li-ion en termes de recharge rapide, ainsi que des critères de sécurité et de cycle de vie qui correspondent ou qui dépassent ceux de nos propres batteries au lithium de type LFP. » CATL souligne aussi « l’impressionnant rendement du sodium-ion à basse température, où cette composition chimique présente des baisses de capacité et de performance moins importantes que le lithium-ion, lequel est reconnu comme ayant des difficultés dans les climats plus rigoureux. » CATL a commencé le déploiement commercial à petite échelle de batteries au sodium-ion en juillet 2021 et planifie bâtir la chaîne d’approvisionnement de la filière sodium-ion d’ici à 2023. Le principal intérêt des batteries au sodium-ion est lié à l’aspect durabilité (communiqué de CATL du 29 juillet 2021).

Personne qualifiée :

Les renseignements techniques présentés dans ce communiqué ont été préparés par Yann Camus, ing., personne qualifiée indépendante de SGS, et ont été révisés par Claude Duplessis, ing., de Goldminds Geoservices Inc., membre de l’Ordre des ingénieurs du Québec et personne qualifiée conformément aux dispositions du Règlement 43-101.

À propos de Granada Gold Mine Inc. :

Granada Gold Mine Inc. continue de développer et d’explorer sa propriété aurifère Granada, détenue à 100 % par la Société et située près de Rouyn-Noranda au Québec, adjacente à la prolifique Faille de Cadillac. La Société contrôle 14,73 kilomètres carrés de terrains sous forme de baux miniers et de claims et jusqu’à présent, a réalisé 150 000 m de forage sur la propriété. La Société a récemment complété 30 000 m d’un programme de forage planifié de 120 000 m visant à accroître les dimensions du gîte. Les foreuses sont présentement en pause afin de laisser à l’équipe technique le temps nécessaire pour évaluer et assimiler les données existantes.

La zone de cisaillement de Granada et la zone de cisaillement Sud englobent, selon une cartographie historique détaillée et les résultats de forage historiques et actuels, jusqu’à 22 structures minéralisées sur une distance de plus de cinq kilomètres et demi selon un axe est-ouest. Trois de ces structures ont été exploitées historiquement à partir de quatre puits et trois fosses à ciel ouvert. Les teneurs souterraines historiques étaient de 8 à 10 grammes par tonne (g/t) d’or provenant de deux puits creusés jusqu’à 236 m et 498 m, tandis que les teneurs dans les fosses variaient de 3,5 à 5 g/t d’or.

La propriété englobe l’ancienne mine souterraine de Granada, qui a produit plus de 50 000 onces d’or à une teneur de 10 grammes par tonne d’or dans les années 1930 à partir de deux puits, avant qu’un incendie ne détruise les installations en surface. Dans les années 1990, Ressources Granada a extrait un échantillon en vrac dans la fosse #1 de 87 311 tonnes à une teneur de 5,17 g/t Au et a aussi prélevé un autre échantillon en vrac dans la fosse #2 de 22 095 tonnes à une teneur de 3,46 g/t Au.

Le 6 juillet 2022, la Société a publié une mise à jour de l’estimation des ressources minérales conforme au Règlement 43-101 pour le projet aurifère Granada (voir le communiqué publié le 6 juillet 2022). La mise à jour des ressources est en cours de réalisation par SGS et devrait être déposée sur SEDAR par Granada dans les 45 jours suivant la publication du communiqué du 6 juillet 2022.

Voir les détails dans les tableaux ci-dessous. 

Estimation des ressources minérales délimitées dans une fosse à Granada

Estimation des ressources
Teneur de coupureClassificationTypeTonnesAu (g/t) Onces d’or
0,55Mesurées1En fosse 4 840 0001,68 261 000
IndiquéesEn fosse 2 440 0002,09 164 000
Mesurées et indiquéesEn fosse 7 280 0001,81 425 000
PrésuméesEn fosse 420 0001,78 24 000

Estimation des ressources minérales souterraines à Granada

Estimation des ressources
Teneur de coupureClassificationTypeTonnesAu (g/t) Onces d’or
2,5MesuréesSouterraines 60 0003,84 8 000
IndiquéesSouterraines 870 0003,93 110 000
Mesurées et indiquéesSouterraines 940 0003,92 118 000
PrésuméesSouterraines 2 590 0005,19 431 000

La Société est en possession de tous les permis miniers requis pour entreprendre la première phase d’exploitation minière, le « démarrage graduel », qui permettrait à la Société d’extraire jusqu’à 550 tonnes par jour. De plus amples renseignements sont disponibles au : www.granadagoldmine.com.

« Frank J. Basa »
Frank J. Basa, P. Eng.
Président et chef de la direction

Pour plus d’information, veuillez communiquer avec :
Frank J. Basa, P. Eng., président et chef de la direction, au : 1-819-797-4144 ou
Wayne Cheveldayoff, Communications, au : 416-710-2410 ou à l’adresse : waynecheveldayoff@gmail.com

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de règlementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n'acceptent aucune responsabilité concernant la véracité ou l'exactitude de ce communiqué. Ce communiqué peut renfermer des énoncés prospectifs incluant, sans s'y limiter, des commentaires portant sur le calendrier et le contenu des programmes de travaux à venir, les interprétations géologiques, l'obtention de titres de propriété, les procédés potentiels de récupération minérale, etc. Les énoncés prospectifs portent sur des évènements et des conditions futures et par conséquent, impliquent des risques et des incertitudes. Les résultats réels pourraient différer sensiblement des résultats présentement anticipés dans de tels énoncés.

© 2022 Granada Gold Mine Inc.
All rights reserved.
Disclaimer

Inscrivez-vous aux mises à jour par courriel