Communiqués de Presse

Related Documents

M. Frank Basa annonce :

Rouyn-Noranda (Québec) – le 2 juin 2020 – Granada Gold Mine (TSX-V : GGM) (« Granada Gold » ou la « Société ») a le plaisir de présenter une mise à jour à propos de ses plans et de ses activités d’exploration et d’échantillonnage en vrac prévues pour 2020.

Faits saillants :

  • Le forage au diamant cible surtout la structure de la veine no1 à haute teneur. Jusqu’à présent, la structure a été suivie sur une distance de 500 mètres en surface.
  • L’échantillonnage en vrac de la veine no1 à haute teneur, ciblant 30 à 50 tonnes de matériel minéralisé, a été complété. L’échantillon en vrac sera traité aux installations de Temiskaming Testing Laboratory (TTL) à Cobalt en Ontario.

Récapitulatif historique :

  • Production souterraine historique, de 1930 à 1935 à partir de 2 puits, de 164 816 tonnes de matériel minéralisé à une teneur moyenne de 9,7 grammes/tonne d’or et 1,5 gramme/tonne d’argent (51 476 onces d’or dans 181 744 tonnes courtes à 0,28 oz/tonne courte) principalement de la partie souterraine de la veine no2* 
  • Un échantillon en vrac de 87 311 tonnes extrait en 1994 a livré une teneur de 5,17 g/t d’or à partir de la fosse no1 (ciblant la veine no1)* 
  • Par la suite, en 1996, un échantillon en vrac de 22 095 tonnes prélevé en surface dans la veine no2 a livré une teneur de 3,46 g/t d’or

*Les renseignements présentés ci-dessus, portant sur la taille et la teneur des échantillons en vrac, sont tirés du rapport technique conforme au Règlement 43-101 daté du 13 février 2019 portant sur l’estimation des ressources minérales du projet aurifère Granada à Rouyn-Noranda (Québec), rédigé par les personnes qualifiées Allan Armitage, Ph. D., P. Geo., et Maxime Dupéré, B. Sc., P. Geo., tous deux de SGS Canada Inc. La Société n’a aucune raison de douter de la fiabilité de ces renseignements.

Frank J. Basa, P. Eng., président et chef de la direction de Granada Gold, a déclaré : « Poursuivant nos efforts suite au succès remporté dans le cadre des programmes de forage de 2019, nous utiliserons maintenant les nouveaux résultats pour nous aider à réinterpréter les données de forage historiques en nous concentrant sur les modèles de minéralisation à haute teneur près de la surface. »

Les programmes de forage réalisés en 2019 avaient pour but de vérifier la continuité et la variabilité des teneurs en or au sein des structures minéralisées.

Le sondage GR-19-A a livré une teneur de 11,45 g/t d’or, de 0 à 33 mètres de profondeur dans l’axe de forage. La largeur horizontale, en fonction des affleurements en surface, serait d’environ 9 mètres, et l’épaisseur réelle est estimée à 6,3 mètres. La longueur dans l’axe de forage est estimée comme ayant recoupé seulement 15 à 20 % de l’épaisseur totale de la zone. Toutefois, il s’agit d’une étendue réelle connue dans la direction du pendage de la minéralisation aurifère au sein de la longueur recoupée. Les résultats d’analyse n’ont pas été coupés sauf indication contraire (voir le communiqué du 9 janvier 2020).

Le sondage GR-19-C a recoupé une zone à haute teneur, titrant 7,67 g/t d’or sur 15 mètres de longueur dans l’axe de forage, de 18,5 à 33,5 mètres le long du trou, dans la zone LONG Bars en extension (voir le communiqué du 6 novembre 2019). Les résultats d’analyse n’ont pas été coupés, sauf indication contraire. L’épaisseur réelle n’a pas encore été déterminée.

De gros grains d’or natif ont été observés dans les carottes de forage du sondage GR-19-E, lequel a recoupé une zone à haute teneur titrant 12,32 g/t d’or sur 2 mètres de longueur dans l’axe de forage à une profondeur de 35,5 mètres dans la zone LONG Bars en extension (voir le communiqué du 15 octobre 2019). La longueur dans l’axe de forage est estimée comme ayant recoupé 85 à 90 % de l’épaisseur réelle de la zone. Les résultats d’analyse n’ont pas été coupés sauf indication contraire.

Il est important de noter que l’inventaire actuel de ressources estimées conformément au Règlement 43-101 par SGS n’inclut pas la zone minéralisée dont il est question ci-dessus puisque cette dernière a récemment été découverte lors de travaux de décapage pour un puisard.

L’estimation de ressources actuelle sur le projet aurifère Granada de la Société à Rouyn-Noranda (Québec) est détaillée dans le rapport technique conforme au Règlement 43-101 déposé sur SEDAR, intitulé « Granada Gold Project Mineral Resource Estimate Rouyn-Noranda, Quebec, Canada ». Le rapport, rédigé par les personnes qualifiées indépendantes Allan Armitage, Ph. D., P. Geo., et Maxime Dupéré, B. Sc., P. Geo., de SGS Canada Inc., permet d’étayer l’estimation de ressources suivante :

Ressources actuelles : Estimation de ressources délimitées dans une fosse de 20191

CatégorieTonnesTeneur (g/t Au)Or contenu (oz)
Mesurées12 637 0001,02413 000
Indiquées9 630 0001,13349 000
M&I Total22 267 0001,06762 000
Présumées6 930 0002,04455 000

1 Seuil de coupure de 0,4 g/t Au; voir communiqué du 13 février 2019 pour les notes détaillées.

Personnes qualifiées

Aux fins de la présente annonce, Claude Duplessis, P. Eng., de Goldminds Geoservices Inc., consultant en géologie, environnement et exploitation minière et personne qualifiée conformément au Règlement 43-101, a révisé et approuvé le contenu du présent communiqué.

À propos de Granada Gold Mine Inc.

Granada Gold Mine Inc. poursuit le développement de la propriété aurifère Granada près de Rouyn-Noranda au Québec. La propriété englobe l’ancienne mine d’or de Granada, qui a produit plus de 50 000 onces d’or à une teneur de 10 grammes par tonne d’or dans les années 1930, avant qu’un incendie ne détruise les installations en surface. Environ 120 000 mètres de forage ont été complétés sur la propriété jusqu’à présent, ciblant principalement la zone LONG Bars en extension, laquelle s’étend sur une distance latérale de 2 kilomètres d’est en ouest, le long d’une structure potentiellement minéralisée de 5,5 kilomètres. La très prolifique Faille de Cadillac, d’où plus de 50 millions d’onces d’or ont été produites au cours du dernier siècle, traverse la partie nord de la propriété Granada selon un axe qui s’étire de Val-d’Or à Rouyn-Noranda au Québec.

La Société est en possession de tous les permis requis pour entreprendre la première phase d’exploitation minière, le « démarrage graduel », qui permettrait à la Société d’extraire jusqu’à 550 tonnes par jour et de produire jusqu’à 675 000 tonnes de minerai sur une période de trois ans. De plus amples renseignements sont disponibles au : www.granadagoldmine.com.

« Frank J. Basa »

Frank J. Basa, P. Eng.
Chef de la direction et président du conseil

Wayne Cheveldayoff, Communications, au : 416-710-2410 ou à l’adresse : waynecheveldayoff@gmail.com

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de règlementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n'acceptent aucune responsabilité concernant la véracité ou l'exactitude de ce communiqué. Ce communiqué peut renfermer des énoncés prospectifs incluant, sans s'y limiter, des commentaires portant sur le calendrier et le contenu des programmes de travaux à venir, les interprétations géologiques, l'obtention de titres de propriété, les procédés potentiels de récupération minérale, etc. Les énoncés prospectifs portent sur des évènements et des conditions futures et par conséquent, impliquent des risques et des incertitudes. Les résultats réels pourraient différer sensiblement des résultats présentement anticipés dans de tels énoncés.

© 2021 Granada Gold Mine Inc.
All rights reserved.
Disclaimer

Inscrivez-vous aux mises à jour par courriel