Communiqués de Presse

Related Documents

Le 30 mars 2021, Rouyn-Noranda (Québec), Granada Gold Mine Inc. (TSX-V : GGM) (la « Société » ou « Granada Gold ») et Canada Silver Cobalt Works Inc. (TSX-V : CCW) (OTC : CCWOF) (Francfort : 4T9B) (la « Société » ou « Canada Silver Cobalt ») ont le plaisir d’annoncer conjointement que des analyses préliminaires indiquent un potentiel pour que le procédé Re-2Ox (http://www.re-2ox.com/) puisse être utilisé pour l’extraction des terres rares et des métaux alcalins qui ont récemment été trouvés sur la propriété de la mine d’or Granada. Le procédé Re-2Ox a été utilisé pour la production d’un composé de sulfate de cobalt par SGS Canada pour utilisation ultime dans les batteries lithium-ion sur la propriété Castle de Canada Silver Cobalt à partir d’un concentré gravimétrique à haute teneur en argent, cobalt et arsenic (voir le communiqué de CCW daté du 15 août 2018).

Faits saillants du procédé

  • Le traitement de carottes de forage minéralisées implique l’utilisation de l’une des étapes conventionnelles de traitement minéral, à savoir : concentration gravimétrique, concentration magnétique, ou flottation. 
  • Des tests de lixiviation à l’échelle du banc d’essai seront effectués sur le concentré de terres rares et de métaux alcalins de Granada.
  • Des essais de lixiviation en usine pilote seront effectués sur le concentré de terres rares et de métaux alcalins de Granada. 

Le ministère de l’Intérieur des États-Unis a publié une liste finale des 35 métaux jugés critiques pour la sécurité nationale et l’économie des États-Unis. Pour consulter la liste officielle du gouvernement des États-Unis, veuillez cliquer sur ce lien : https://www.usgs.gov/news/interior-releases-2018-s-final-list-35-minerals-deemed-critical-us-national-security-and. Voici la liste des 14 métaux présentement reconnus comme étant présents à des concentrations variables sur la propriété de la mine d’or Granada, à la nouvelle découverte faite sur le grand claim, dans le sondage GR-20-20 de 588 mètres : arsenic, baryum, césium, cobalt, gallium, hafnium, magnésium, manganèse, rubidium, scandium, strontium, tungstène, vanadium et zirconium.  

Les deux sociétés continueront de travailler ensemble sur cette initiative et se pencheront sur les paramètres fondamentaux de la demande sur les marchés pour les composés de terres rares et de métaux alcalins avant d’entreprendre les tests à l’échelle du banc d’essai. 

Frank J. Basa, P. Eng., chef de la direction, a déclaré : « Il semble que nous ayons 40 pour cent des métaux jugés critiques à la sécurité nationale des États-Unis – tout ce qui est maintenant mis en avant comme étant en pénurie en Occident. Ces récents développements sont extrêmement excitants puisqu’ils coïncident dans le temps avec une prise de conscience à l’effet que de nombreux pays doivent rattraper rapidement leur retard. Compte tenu des défis bien documentés que l’année 2020 a apporté pour l’approvisionnement en métaux, c’est un appel qui résonne haut et fort. » 

Personne qualifiée

Les renseignements techniques présentés dans ce communiqué ont été révisés par Claude Duplessis, P. Eng., de GoldMinds Geoservices Inc., membre de l’Ordre des ingénieurs du Québec et personne qualifiée conformément aux dispositions du Règlement 43-101.

À propos de Granada Gold Mine Inc. 

Granada Gold Mine Inc. poursuit le développement de la propriété aurifère Granada près de Rouyn-Noranda au Québec. Environ 120 000 mètres de forage ont été complétés sur la propriété jusqu’à présent, ciblant principalement la zone LONG Bars en extension, laquelle s’étend sur une distance latérale de 2 kilomètres d’est en ouest, le long d’une structure potentiellement minéralisée de 5,5 kilomètres. La très prolifique Faille de Cadillac, d’où plus de 75 millions d’onces d’or ont été produites au cours du dernier siècle, traverse la partie nord de la propriété Granada, mais n’est pas nécessairement représentative de la minéralisation encaissée sur la propriété de la Société.

La zone de cisaillement de Granada et la zone de cisaillement Sud englobent, selon une cartographie historique détaillée et les résultats de forage historiques et actuels, jusqu’à 22 structures minéralisées sur une distance de plus de cinq kilomètres et demi selon un axe est-ouest. Trois de ces structures ont été exploitées historiquement à partir de quatre puits et trois fosses à ciel ouvert. Les teneurs souterraines historiques étaient de 8 à 10 grammes par tonne d’or provenant de deux puits creusés jusqu’à 236 m et 498 m, tandis que les teneurs dans les fosses variaient de 3,5 à 5 grammes par tonne d’or.

Ressources minérales mises à jour

La mise à jour des ressources sur le projet aurifère Granada de la Société à Rouyn-Noranda, Québec, a été estimée par SGS Canada et décrite dans un communiqué publié le 29 janvier 2021. Le rapport final a été déposé le 15 mars 2021 avec une date d’effet au 15 décembre 2020. Le rapport technique conforme au Règlement 43-101 est intitulé « Granada Gold Project Mineral Resource Estimate Update, Rouyn-Noranda, Quebec, Canada » et a été rédigé par Yann Camus, ing., et Maxime Dupéré, B. Sc., géo., tous deux de SGS Canada Inc.

Estimation des ressources minérales révisée selon un nouveau scénario de base, détaillant la portion exploitable par fosse et la portion souterraine

Type

Catégorie

Tonnes

Au (g/t)

Onces d’or

Exploitables par fosse

Mesurées1

3 756 000

1,89

228 000

Indiquées

1 357 000

2,55

111 000

Mesurées et indiquées

5 113 000

2,06

339 000

Présumées

34 000

11,29

12 000

Souterraines

Mesurées

37 000

4,22

5 000

Indiquées

807 000

4,02

104 000

Mesurées et indiquées

844 000

4,03

109 000

Présumées

1 244 000

6,33

253 000

  1. Les teneurs de coupure sont basées sur un prix de l’or de 1 600 $ US par once, un taux de change de 0,76 $ US = 1 $ CA, et un taux de récupération de l’or de 93 %.
  2. Les ressources minérales délimitées dans une fosse sont présentées selon un seuil de coupure de 0,9 g/t Au, à l’intérieur d’un tracé de fosse conceptuelle.
  3. Les ressources minérales souterraines sont présentées selon un seuil de coupure de 3,0 g/t Au, au sein de volumes raisonnablement exploitables.

La Société est en possession de tous les permis miniers requis pour entreprendre la première phase d’exploitation minière, le « démarrage graduel », qui permettrait à la Société d’extraire jusqu’à 550 tonnes par jour. De plus amples renseignements sont disponibles au : www.granadagoldmine.com.

« Frank J. Basa » 

Frank J. Basa, P. Eng.
Président et chef de la direction

Pour plus d’information, veuillez communiquer avec :
Frank J. Basa, P. Eng., président et chef de la direction, au : 1-819-797-4144 ou
Wayne Cheveldayoff, Communications, au : 416-710-2410 ou à l’adresse : waynecheveldayoff@gmail.com

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de règlementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n'acceptent aucune responsabilité concernant la véracité ou l'exactitude de ce communiqué. Ce communiqué peut renfermer des énoncés prospectifs incluant, sans s'y limiter, des commentaires portant sur le calendrier et le contenu des programmes de travaux à venir, les interprétations géologiques, l'obtention de titres de propriété, les procédés potentiels de récupération minérale, etc. Les énoncés prospectifs portent sur des évènements et des conditions futures et par conséquent, impliquent des risques et des incertitudes. Les résultats réels pourraient différer sensiblement des résultats présentement anticipés dans de tels énoncés.

© 2021 Granada Gold Mine Inc.
All rights reserved.
Disclaimer

Inscrivez-vous aux mises à jour par courriel