Communiqués de Presse

Related Documents

Le 28 juin 2021, Rouyn-Noranda (Québec), Granada Gold Mine Inc. (TSX-V : GGM) (OTC : GBBFF) (Francfort : B6D) (la « Société » ou « Granada Gold ») a le plaisir d’annoncer les résultats positifs des tests de préconcentration effectués aux installations de Gekko en Australie sur le matériel minéralisé à basse teneur classé dans les stériles provenant de l’échantillon en vrac de 500 tonnes récemment prélevé du gîte de la mine d’or Granada.

Les résultats préliminaires indiquent que la préconcentration avant l’usinage permettrait potentiellement d’augmenter la teneur en or de 251 pour cent et de récupérer 47,4 pour cent de l’or dans le matériel minéralisé à basse teneur classé dans les stériles.

De plus, les essais montrent que la teneur d’alimentation calculée de l’échantillon de Granada est 36,4 pour cent plus élevée que la teneur à l’analyse, ce qui, si on applique ce facteur aux ressources minérales historiques en place à Granada, résulterait en une augmentation significative des ressources correspondantes.

« Les essais ont été effectués en Australie, où il est monnaie courante de préconcentrer les minerais à basse teneur dans une usine à l’échelle commerciale avant l’usinage. Aux deux usines opérationnelles visitées en Australie, la préconcentration du minerai à basse teneur avant l’usinage et la lixiviation avait pour effet de réduire les dépenses en immobilisations requises pour la construction des installations de traitement, en plus de réduire le coût de traitement par once », a déclaré Frank J. Basa, P. Eng., président et chef de la direction.  

« Les essais que nous avons fait faire chez Gekko sont très encourageants, puisqu’ils mettent en lumière deux importantes caractéristiques du gîte Granada. Premièrement, ils indiquent un potentiel que la préconcentration puisse améliorer la rentabilité du gîte Granada en valorisant le matériel minéralisé à basse teneur classé dans les stériles, qui autrement ne serait pas traité ni inclus dans les estimations de ressources. Le concentré produit dans le cadre des essais avait une teneur moyenne de 1,16 g/t d’or, ce qui est trois fois plus élevé que la teneur à l’analyse de l’échantillon testé, qui était de 0,33 g/t. Le type de matériel à basse teneur que nous testons n’est présentement pas inclus dans l’estimation historique des ressources minérales en place à Granada, dont le seuil de coupure est de 0,4 g/t d’or. »

« Deuxièmement, les essais montrent que la teneur d’alimentation calculée de l’échantillon (0,45 g/t Au) était 36,4 pour cent plus élevée que la teneur d’alimentation à l’analyse (0,33 g/t Au). Ceci s’explique par le fait que la teneur à l’analyse ne capture pas toujours la composante d’or natif présente dans le gîte Granada, qui contient jusqu’à 50 pour cent d’or natif. Ces résultats confirment les données d’exploitation minière historiques à Granada obtenues en lien avec la production d’or historique et indiquent que le nombre d’onces dans les ressources minéralisées historiques en place à Granada pourrait potentiellement augmenter », a déclaré M. Basa.

Faits saillants des résultats des tests de préconcentration :

Les résultats des essais combinés de trois procédés de concentration par gravité mis à l’épreuve sur un échantillon à basse teneur indiquent que l’échantillon de Granada Gold se prête bien à la préconcentration à l’aide du concentrateur IPJ (Inline Pressure Jig) de Gekko. Le concentré produit des trois essais combinés avait une teneur moyenne de 1,16 g/t d’or, ce qui est 251 pour cent plus élevé que la teneur à l’analyse de 0,33 g/t de l’échantillon testé. La quantité de concentré correspondait à 18,2 pour cent de la taille de l’échantillon, mais 47,1 pour cent de l’or a été récupéré.   

Les essais ont été effectués sur un échantillon de 100 kg de matériel minéralisé classé dans les stériles de Granada Gold, afin d’évaluer la possibilité de préconcentrer l’échantillon à l’aide du concentrateur IPJ de Gekko. Cette possibilité a été évaluée dans le cadre de trois procédés de concentration par gravité : (1) SMD (séparation en milieu dense) en concentrateur Viking (45,6 pour cent de l’or pourrait être récupéré dans 24,8 pour cent de la masse du matériel d’alimentation testé. Compte tenu de la teneur d’alimentation à l’analyse de 0,45 g/t d’or, la teneur correspondante du concentré équivaut à 1,30 g/t d’or, pour une augmentation de la teneur en or de l’ordre de 290 pour cent); (2) SMD en cyclone (69,9 pour cent de l’or pourrait être récupéré dans 23,0 pour cent de la masse du matériel d’alimentation testé. Compte tenu de la teneur d’alimentation de 0,22 g/t d’or, la teneur correspondante du concentré équivaut à 0,78 g/t d’or, pour une augmentation de la teneur en or de l’ordre de 350 pour cent); et (3) une table densimétrique à un niveau a permis de récupérer 64,9 pour cent de l’or dans 15,5 pour cent de la masse de l’échantillon. Compte tenu de la teneur d’alimentation de 0,79 g/t d’or, la teneur correspondante du concentré équivaut à 3,29 g/t d’or, pour une augmentation de la teneur en or de l’ordre de 420 pour cent). Les taux de récupération obtenus dans le cadre des tests par SMD et par table densimétrique sont directement comparables aux taux de récupération prévus dans le cadre d’un procédé par IPJ en usine.

Augmentation potentielle de l’estimation historique des ressources minérales en place

Les ressources minéralisées historiques en place à Granada ont le potentiel d’être converties à une teneur plus élevée et contiennent une quantité plus importante d’onces de ressources si l’on se fie à l’écart de 36,4 pour cent entre la teneur à l’analyse (0,33 g/t Au) et la teneur calculée (0,45 g/t Au) observée lors des essais. Le tableau ci-dessous montre l’augmentation potentielle du nombre d’onces d’or si cet écart de 36,4 pour cent était appliqué aux ressources minéralisées historiques en place.  

Comparaison des onces d’or potentielles entre la teneur à l’analyse et la teneur calculée

Type

Catégorie

Au (g/t)

Onces d’or selon la teneur à l’analyse1

Onces d’or selon la teneur calculée2

Augmentation du nombre d’onces d’or

En place

Mesurées

1,02

946 000

1 287 000

+341 000

Indiquées

1,09

659 000

898 900

+239 900

Mesurées et indiquées

 

1 605 000

2 185 900

+580 900

Présumées

1,07

1 033 000

1 405 000

+372 000

1.  Selon la teneur à l’analyse
2.  Augmentation potentielle calculée de 36,4 pour cent

L’estimation historique des ressources minérales en place conforme au Règlement 43-101 d’origine était la suivante : 946 000 onces d’or mesurées à 1,02 gramme par tonne; 659 000 onces d’or indiquées à 1,09 gramme par tonne; et 1 033 000 onces d’or présumées à 1,07 gramme par tonne. Un seuil de coupure de 0,4 gramme par tonne d’or a été utilisé (rapport technique conforme au Règlement 43-101 de SGS sur l’EEP du projet aurifère Granada, daté du 4 février 2013, préparé par J. Gagné, G. Gagnon, C. Duplessis et G. Rousseau).

Détails du calcul révisé des ressources

La Société pourrait procéder à une révision des données de forage historiques afin de générer une mise à jour révisée des ressources en place. Toutes les données de forage à moins de 1,0 g/t d’or pourraient être prises en compte. De plus, une diminution du seuil de coupure à moins de 0,4 g/t d’or pourrait être considérée pour une augmentation potentielle des ressources révisées.

Personne qualifiée

Les renseignements techniques présentés dans ce communiqué ont été révisés par Claude Duplessis, P. Eng., de GoldMinds Geoservices Inc., membre de l’Ordre des ingénieurs du Québec et personne qualifiée conformément aux dispositions du Règlement 43-101.

Contrôle de la qualité et protocoles de présentation

Tous les résultats d’analyse de carottes de forage de calibre NQ ont été obtenus soit par pyroanalyse avec tamisage métallique sur une fraction de 1 kilogramme, ou par pyroanalyse standard avec fini par absorption atomique (AA) ou fini gravimétrique sur une fraction de 50 grammes aux installations d’ALS Laboratories à Val-d’Or (Québec), à Thunder Bay ou à Sudbury (Ontario), ou à Vancouver (Colombie-Britannique). La méthode d’analyse par tamisage métallique est privilégiée par le géologue lorsque l’échantillon contient de l’or visible. Le programme de forage, les protocoles d’assurance-qualité et de contrôle de la qualité (« AQ/CQ ») et l’interprétation des résultats sont effectués par des personnes qualifiées employant un programme d’AQ/CQ conforme au Règlement 43-101 et aux meilleures pratiques de l’industrie. Des échantillons de référence et des blancs sont inclus avec chaque 20 échantillons à des fins d’AQ/CQ dans le cadre du présent programme, en plus des protocoles d’AQ/CQ du laboratoire.

À propos de Granada Gold Mine Inc.
Granada Gold Mine Inc. poursuit le développement de la propriété aurifère Granada près de Rouyn-Noranda au Québec, laquelle inclut deux baux miniers disposant de tous les permis requis (BM-852 et BM-813). Environ 140 000 mètres de forage ont été complétés sur la propriété jusqu’à présent, ciblant principalement la zone LONG Bars en extension, laquelle s’étend sur une distance latérale de 2 kilomètres d’est en ouest, le long d’une structure potentiellement minéralisée de 5,5 kilomètres. La très prolifique Faille de Cadillac, d’où plus de 75 millions d’onces d’or ont été produites au cours du dernier siècle, traverse la partie nord de la propriété Granada, mais n’est pas nécessairement représentative de la minéralisation encaissée sur la propriété de la Société.

La zone de cisaillement de Granada et la zone de cisaillement Sud englobent, selon une cartographie historique détaillée et les résultats de forage historiques et actuels, jusqu’à 22 structures minéralisées sur une distance de plus de cinq kilomètres et demi selon un axe est-ouest. Trois de ces structures ont été exploitées historiquement à partir de quatre puits et trois fosses à ciel ouvert. Les teneurs souterraines historiques étaient de 8 à 10 grammes par tonne d’or provenant de deux puits creusés jusqu’à 236 m et 498 m, tandis que les teneurs dans les fosses variaient de 3,5 à 5 grammes par tonne d’or.

Ressources minérales mises à jour

La mise à jour des ressources sur le projet aurifère Granada de la Société à Rouyn-Noranda, Québec, a été estimée par SGS Canada et décrite dans un communiqué publié le 29 janvier 2021. Le rapport final a été déposé le 15 mars 2021 avec une date d’effet au 15 décembre 2020. Le rapport technique conforme au Règlement 43-101 est intitulé « Granada Gold Project Mineral Resource Estimate Update, Rouyn-Noranda, Quebec, Canada » et a été rédigé par Yann Camus, ing., et Maxime Dupéré, B. Sc., géo., tous deux de SGS Canada Inc.

Estimation des ressources minérales révisée selon un nouveau scénario de base, détaillant la portion exploitable par fosse et la portion souterraine

Type

Catégorie

Tonnes

Au (g/t)

Onces d’or

Exploitables par fosse

Mesurées1

3 756 000

1,89

228 000

Indiquées

1 357 000

2,55

111 000

Mesurées et indiquées

5 113 000

2,06

339 000

Présumées

34 000

11,29

12 000

Souterraines

Mesurées

37 000

4,22

5 000

Indiquées

807 000

4,02

104 000

Mesurées et indiquées

844 000

4,03

109 000

Présumées

1 244 000

6,33

253 000

  1. Les teneurs de coupure sont basées sur un prix de l’or de 1 600 $ US par once, un taux de change de 0,76 $ US = 1 $ CA, et un taux de récupération de l’or de 93 %
  2. Les ressources minérales délimitées dans une fosse sont présentées selon un seuil de coupure de 0,9 g/t Au, à l’intérieur d’un tracé de fosse conceptuelle
  3. Les ressources minérales souterraines sont présentées selon un seuil de coupure de 3,0 g/t Au, au sein de volumes raisonnablement exploitables

La Société est en possession de tous les permis miniers requis pour entreprendre la première phase d’exploitation minière, le « démarrage graduel », qui permettrait à la Société d’extraire jusqu’à 550 tonnes par jour. De plus amples renseignements sont disponibles au : www.granadagoldmine.com.

« Frank J. Basa »
Frank J. Basa, P. Eng.
Président et chef de la direction

Pour plus d’information, veuillez communiquer avec :
Frank J. Basa, P. Eng., président et chef de la direction, au : 1-819-797-4144 ou
Wayne Cheveldayoff, Communications, au : 416-710-2410 ou à l’adresse : waynecheveldayoff@gmail.com

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de règlementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n'acceptent aucune responsabilité concernant la véracité ou l'exactitude de ce communiqué. Ce communiqué peut renfermer des énoncés prospectifs incluant, sans s'y limiter, des commentaires portant sur le calendrier et le contenu des programmes de travaux à venir, les interprétations géologiques, l'obtention de titres de propriété, les procédés potentiels de récupération minérale, etc. Les énoncés prospectifs portent sur des évènements et des conditions futures et par conséquent, impliquent des risques et des incertitudes. Les résultats réels pourraient différer sensiblement des résultats présentement anticipés dans de tels énoncés.

© 2022 Granada Gold Mine Inc.
All rights reserved.
Disclaimer

Inscrivez-vous aux mises à jour par courriel