Communiqués de Presse

Related Documents

Des essais en laboratoire de stade 1 ont été complétés aux installations de SGS Lakefield en utilisant le procédé Re-2Ox pour récupérer du rubidium, un métal qui améliore le rendement des batteries, des carottes de forage provenant de la mine d'or Granada. Les essais ont été financés et supervisés par Canada Silver CobaltxWorks.

Coquitlam (Colombie-Britannique), le 11 janvier 2022 - Canada Silver Cobalt Works Inc. (TSX-V : CCW) (OTCQB : CCWOF) (Francfort : 4T9B) (« Canada Silver Cobalt » ou la « Société ») et Granada Gold Mine Inc. (TSX-V : GGM) (OTC : GBBFF) (Francfort : B6D) ont le plaisir d'annoncer les résultats positifs des essais de lixiviation en laboratoire, qui ont permis d'extraire 99 pour cent du métal alcalin rubidium contenu dans les carottes de forage provenant de la zone de métaux pour batteries de véhicules électriques (« VE ») récemment découverte sur la propriété aurifère Granada dans le nord-ouest québécois.

Faits saillants :

- Les essais en laboratoire de SGS atteignent un taux d'extraction par lixiviation de 99 % du rubidium

- Les paramètres économiques du projet sont améliorés en ayant l'or comme principal métal récupéré et le carbonate de rubidium comme métal secondaire récupéré en sous-produit

- La Société est maintenant en position d'utiliser le procédé Re-2Ox pour accepter d'autres sources d'approvisionnement pour évaluation dans le cadre d'un arrangement d'usinage à forfait

Le chef de la direction de Canada Silver Cobalt, Frank J. Basa, P. Eng., a déclaré : « D'avoir réussi à extraire du rubidium par lixiviation du matériel minéralisé est une réalisation majeure pour le procédé Re-2Ox. Cela démontre sa flexibilité pour traiter d'autres sources d'approvisionnement, en utilisant les mêmes produits chimiques et le même équipement de traitement que ceux que nous avons utilisé pour produire des sels de métaux de base pour véhicules électriques. »

« La Société planifie réintégrer l'étape de lixiviation des métaux précieux dans le procédé Re-2Ox afin de rendre le procédé plus rentable. Cette production de métaux précieux permettra de produire des sels de batteries pour véhicules électriques en sous-produits, à faible coût ou à coût nul. La Société travaillera étroitement avec Granada Gold Mine Inc. au cours des prochains mois, pour utiliser le procédé Re-2Ox afin de développer le marché potentiel et la rentabilité pour des sels de carbonate de rubidium qui répondraient aux besoins du marché des métaux pour batteries de véhicules électriques », a poursuivi M. Basa.

Canada Silver Cobalt vise à fournir au marché des batteries de VE des métaux de grande valeur en utilisant le procédé Re-2Ox. Avec ses propriétés détenues à 100 % par la Société situées dans des juridictions sécuritaires contenant du cobalt, du nickel, du cuivre, de l'argent et de l'or, elle est confiante de pouvoir répondre à la demande du marché mondial des batteries de VE. Grâce aux résultats encourageants de la lixiviation du rubidium, la Société recherche activement d'autres sources d'approvisionnement pour évaluer son procédé, qui ne proviendraient pas de ses propres propriétés mais qui pourrait être traitées à forfait à l'aide du procédé Re-2Ox.

Découverte à Granada :

La récente découverte d'une zone minéralisée en métaux alcalins et en terres rares de basse teneur mais potentiellement de grande étendue à la mine d'or Granada répond aux critères de la Société. Grâce à l'ajout de sel de carbonate de rubidium à l'électrolyte, la performance des batteries, qu'il s'agisse de batteries au lithium-ion ou au sodium-ion pour VE, s'améliore au niveau des taux de recharge et de la cyclabilité.

La zone de métaux pour batteries de VE comprend plusieurs métaux alcalins et éléments des terres rares découverts près de la surface et en profondeur au début de l'année 2021, dans le cadre d'un programme de forage intercalaire de 30 000 mètres dans la partie nord du grand claim sur la propriété de la mine d'or Granada. Deux sondages distants de 1 600 mètres l'un de l'autre ont été testés et analysés. Le sondage le plus profond, foré jusqu'à 1 626 mètres de profondeur, a recoupé 21 zones minéralisées distinctes variant de 2,8 à 177 mètres de largeur. La meilleure teneur, sur une largeur importante, pour le rubidium était de 340 grammes par tonne sur 53 mètres. Le prix courant pour le sel de carbonate de rubidium se situe autour de 1,00 $ US par gramme. Comme cette zone minéralisée en métaux pour VE repose stratigraphiquement au-dessus de la zone minéralisée en or, elle pourrait être exploitée pour produire de l'or comme métal primaire tout en produisant du sel de carbonate de rubidium en sous-produit, ce qui augmenterait sensiblement la valeur et les paramètres économiques de la propriété.

Tests de lixiviation :

Les carottes de forage de la zone de découverte de métaux pour batteries de VE, située dans la partie nord du grand claim de la propriété de la mine d'or Granada, ont été utilisées dans le cadre des essais chez SGS Canada. Les carottes de forage ont été concassées et broyées à 80 pour cent passant 200 mesh, puis traitées par flottation conventionnelle pour retirer la pyrite. Le fait de retirer la pyrite permet de minimiser la consommation de produits chimiques durant le procédé de lixiviation Re-2Ox. De multiples essais en laboratoire ont été entrepris afin d'optimiser l'extraction par lixiviation, pour finalement atteindre 99 pour cent du rubidium métal contenu, en variant la durée de lixiviation, la concentration de produits chimiques et la température.

Réintégration de l'étape de lixiviation des métaux précieux dans le procédé Re-2Ox :

La Société a décidé de réintégrer l'étape de métaux précieux dans le procédé Re-2Ox en tant que métaux payables primaires, et de produire les métaux pour VE en sous-produits, à faible coût ou à coût nul. Cette approche permet de réduire le risque économique associé au projet découlant des variations importantes des prix des métaux pour batteries de VE.

Le rubidium dans les batteries de véhicules électriques :

Les sels de carbonate de rubidium sont communément utilisés dans les batteries au lithium-ion pour VE et, plus récemment, dans les électrolytes de batteries au sodium-ion. Les batteries au sodium-ion utilisent des métaux bénins et peu coûteux. Le sodium est nettement plus abondant que le lithium, de telle sorte qu'il est possible de produire une plus grande quantité de batteries pour VE à moindre coût. La production de batteries au sodium-ion ne nécessiterait pas de réaménagements coûteux des installations et des procédés de fabrication puisqu'elle utiliserait les technologies existantes. Les anodes de batteries au sodium-ion sont à base de carbone, tout comme celles des batteries au lithium-ion.

Le fabricant chinois de batteries CATL fournit des batteries Li-ion pour les fabricants d'automobiles comme Tesla et produit 30 pour cent des besoins mondiaux en batteries. CATL a déclaré que « les batteries au sodium-ion pourraient offrir une meilleure performance que les unités actuelles au Li-ion en termes de recharge rapide, ainsi que des critères de sécurité et de cycle de vie qui correspondent ou qui dépassent ceux de nos propres batteries au lithium de type LFP. » CATL souligne aussi « l'impressionnant rendement du sodium-ion à basse température, où cette composition chimique présente des baisses de capacité et de performance moins importantes que le lithium-ion, lequel est reconnu comme ayant des difficultés dans les climats plus rigoureux. » CATL a commencé le déploiement commercial à petite échelle de batteries au sodium-ion en juillet 2021 et planifie bâtir la chaîne d'approvisionnement de la filière sodium-ion d'ici à 2023. Le principal intérêt des batteries au sodium-ion est lié à l'aspect durabilité (communiqué de CATL du 29 juillet 2021)

Localisation :

Le projet de la mine d'or Granada est situé dans un district minier bien établi, à 5 km au sud de Rouyn-Noranda, adjacent à la prolifique zone de cisaillement de la Faille de Cadillac, laquelle est encaissée dans des roches métasédimentaires du Pontiac, des granites et des filons-couches de syénite plus jeunes le long de la zone de cisaillement de Granada (zone LONG Bars). Le projet est situé du même côté de la Faille de Cadillac que la propriété de la mine Canadian Malartic, qui a historiquement produit 12,7 millions d'onces d'or de 1935 à 2010, ainsi que 5 millions d'onces de plus en date du 18 juin 2020 (rapport technique de Canadian Malartic daté du 25 mars 2021 et article dans Le Citoyen daté du 19 juin 2020).

Personne qualifiée :

Les renseignements techniques présentés dans ce communiqué ont été révisés par Claude Duplessis, P. Eng., de GoldMinds Geoservices Inc., membre de l'Ordre des ingénieurs du Québec et personne qualifiée conformément aux dispositions du Règlement 43-101.

À propos de Canada Silver Cobalt Works Inc.

Canada Silver Cobalt Works Inc. a récemment découvert un important système filonien à haute teneur en argent à Castle East, à 1,5 km de l'ancienne mine Castle, détenue à 100 % par la Société et située près de Gowganda, dans le prolifique district minier d'argent-cobalt de calibre mondial du Nord de l'Ontario. Cette découverte présente la plus haute teneur en argent de ressources au monde, avec de récentes intersections de forage allant jusqu'à 89 853 grammes/tonne d'argent (2 621 oz/tonne courte Ag). Un programme de forage est en cours en vue d'augmenter l'étendue du gîte et une mise à jour de l'estimation des ressources est prévue au T1 2022.

En mai 2020, en se basant sur les résultats d'un premier programme de forage limité, la Société a publié la première estimation de ressources conforme au Règlement 43-101 dans la région, faisant état d'un total de 7,56 millions d'onces d'argent en ressources présumées, composées de très hautes teneurs en argent (8 582 grammes par tonne non coupé ou 250,2 oz/tonne courte) contenues dans 27 400 tonnes de matériel minéralisé dans deux sections (1A et 1B) de la zone Robinson du secteur Castle East, à partir d'une profondeur verticale d'environ 400 mètres. Il est à noter que la viabilité économique de ressources minérales qui ne sont pas des réserves minérales n'a pas été démontrée. Se reporter au communiqué publié par Canada Silver Cobalt le 28 mai 2020 pour de plus amples détails sur l'estimation des ressources. Le rapport technique conforme au Règlement 43-101 préparé par M. Rachidi, intitulé « NI 43-101 Technical Report Mineral Resource Estimate for Castle East, Robinson Zone, Ontario, Canada » a une date d'effet au 28 mai 2020 et une date de signature au 13 juillet 2020.

Canada Silver Cobalt dispose de 39 017,96 hectares de propriétés d'exploration pour les métaux pour batteries de VE (contenant du nickel, du cuivre et du cobalt), avec quinze propriétés au Québec et une dans le Nord de l'Ontario. Des travaux d'exploration sont en cours sur la formation de sulfures massifs Graal dans le Nord du Québec. Les résultats de forage sont encourageants, livrant des résultats préliminaires atteignant 2,79 % nickel et 25,68 % cuivre par XRF dans le sondage NRC 21 03; les résultats d'analyse en laboratoire restent à venir.

La propriété-phare de Canada Silver Cobalt, la mine d'argent-cobalt Castle et la propriété Castle de 78 kilomètres carrés, ainsi que les propriétés récemment acquises en Ontario et au Québec, présentent un fort potentiel d'exploration pour l'argent, le cobalt, le nickel, l'or et le cuivre. Avec un accès souterrain à la mine Castle, détenue à 100 % par la Société, une découverte exceptionnelle à haute teneur en argent à Castle East, une usine-pilote permettant de produire des concentrés gravimétriques riches en cobalt sur place, des installations de traitement (TTL Laboratories) dans la ville de Cobalt, et un procédé hydrométallurgique exclusif, connu sous le nom de Re-2Ox (qui permet de créer du sulfate de cobalt de qualité technique ainsi que des formulations de nickel-manganèse-cobalt), Canada Silver Cobalt est stratégiquement positionné pour devenir un chef de file canadien dans le secteur de l'argent-cobalt et des métaux pour batteries. Pour plus d'information, consulter le site : www.canadasilvercobaltworks.com.

« Frank J. Basa »
Frank J. Basa, P. Eng.
Chef de la direction

Pour plus d'information, veuillez communiquer avec :
Frank J. Basa, P. Eng.
Chef de la direction
416-625-2342

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de règlementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n'acceptent aucune responsabilité concernant la véracité ou l'exactitude de ce communiqué.

Mise en garde concernant les énoncés prospectifs

Ce communiqué peut renfermer des énoncés prospectifs incluant, sans s'y limiter, des commentaires portant sur le financement et des commentaires impliquant d'autres évènements et conditions futures, qui sont sujets à différents risques et incertitudes. À l'exception des énoncés de faits historiques, les commentaires portant sur le financement, le potentiel en ressources, les programmes de travaux à venir, les interprétations géologiques, l'obtention et la sécurité des titres des propriétés minières, les futurs financements, la disponibilité de fonds, et autres, sont des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne constituent pas des garanties de rendements futurs et les résultats réels pourraient être sensiblement différents de ces énoncés. Aucune assurance ne peut être donnée à l'effet que le financement sera clôturé aux conditions énoncées dans le présent communiqué, ni d'une quelconque autre façon. La conjoncture commerciale en général est l'un des facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels soient sensiblement différents des énoncés prospectifs. Une discussion détaillée des facteurs de risque auxquels Canada Silver Cobalt est exposé est disponible dans la notice annuelle de la Société datée du 19 juillet 2021 pour l'exercice financier terminé le 31 décembre 2020, disponible sous le profil de la Société sur SEDAR, à l'adresse : www.sedar.com.

© 2022 Granada Gold Mine Inc.
All rights reserved.
Disclaimer

Inscrivez-vous aux mises à jour par courriel